Situation du Général Jean Marie Michel Mokoko : l’urgence de prévenir la perpétration d’un crime politique au Congo-Brazzaville

Brazzaville le 13 juillet 2020. Huit (8) jours après notre appel à évacuer le prisonnier politique, le Général Jean Marie Michel Mokoko pour des raisons sanitaires évidentes, les organisations de la société civile qui luttent pour la défense des Droits de l’Homme et la Démocratie au Congo Brazzaville expriment leur profond regret suite à l’intransigeance du pouvoir de Brazzaville.

Lire le contenu ici : Situation du général Mokoko

Image placeholder

OCDH

Organisation non gouvernementale dotée du statut d’observateur auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP)

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *