Pour non port de masque, les gendarmes torturent et tuent une jeune dame

Brazzaville le 1er octobre 2020.  L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) condamne avec force, le décès dans la ville de Nkayi, d’une jeune dame par les gendarmes pour non-respect du port de masque de protection contre la covid-19.

En effet, il y a trois jours, le 28 septembre 2020, Merveille Bazosila, 27 ans, est interpellée par les gendarmes pour non-respect du port de masque de protection contre la covid-19, masque vendu à 100F CFA soit 15 centimes (0,15 euros) dans la localité de Nkayi. D’après plusieurs témoignages recueillis sur le terrain, la jeune dame, épileptique, a subi des sévices au poste de gendarmerie avant d’être relâchée, agonisante dans la nuit. Elle décède plus tard dans son lit.

Lire l’intégralité du communiqué de presse de l’OCDH

Image placeholder

OCDH

Organisation non gouvernementale dotée du statut d’observateur auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP)

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *