Lutte contre la torture et la détention arbitraire : OCDH et AEDH octroient 36.000 euros à cinq ONG congolaises

Cette donation s’est effectuée, à travers la signature des contrats, jeudi 1er octobre 2020, au siège de l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) à Brazzaville. Elle s’inscrit dans le cadre du projet « Prévenir et agir contre la torture, les arrestations et détention arbitraire Ensemble (PACTE), mis en œuvre par l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH), en partenariat avec Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH), grâce à un financement de l’Union européenne (UE).

Il s’agit notamment d’un financement provenant de l’Instrument européen pour les droits de l’homme et la démocratie. Évalué à 457.637,60 euros, ce projet vise, entre autres, à renforcer les capacités et mobiliser les efforts des organisations de la société civile dans la lutte contre la torture et la détention arbitraire. Cette synergie aura pour effet la réduction des arrestations et détention arbitraires, ainsi que des actes de torture ou autres traitements cruels, inhumains et dégradants, d’une part, et l’assistance aux victimes, d’autre part.

Les cinq organisations de la société civile signataires et bénéficiaires d’une subvention globale de 36.000 euros sont : l’Association pour les droits de l’homme et l’univers carcéral (ADHUC), l’Association les Amis des Enfants (AAE), le Cercle unis pour les droits de l’homme et culture de paix (CUDHOC), l’Association horizon future et l’Association pour la vulgarisation du droit au cœur de la société (AVDCS). Elles mèneront leurs activités à Brazzaville, Pointe-Noire et dans le chef-lieu département de la Lekoumou.

Image placeholder

OCDH

Organisation non gouvernementale dotée du statut d’observateur auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP)

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *