Agissez

04 février 2021

Nkouka Nzaba Destin mort en détention des suites d’actes de torture

Nkouka Nzaba Destin, 35 ans, mort en détention, le 4 janvier 2021, des suites d’actes de torture au commissariat de Nganga Lingolo à Brazzaville. Malgré les textes de loi, la torture reste une pratique systématique dans le processus judiciaire congolais.

04 novembre 2020

Lékoumou : Cahiers de charges, pomme de discorde entre sociétés forestières, l’Etat et les communautés ?

Un constat fait par l’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH). la question de la participation et des bénéfices générés par l’exploitation des ressources naturelles préoccupe les communautés locales et populations autochtones. Elles parlent de marginalisation, pauvreté grandissante et exclusion. Sur le terrain, la question de la participation et des bénéfices générés par l’exploitation des […]

30 octobre 2020

Plaidoyer pour un mécanisme de prévention de la torture en République du Congo

La pratique de torture demeure insuffisamment condamnée et jugée.Le défi de la lutte contre la torture se situe à deux niveaux : au niveau despratiques et au niveau de la législation. Bien que la République du Congo soit partie à la Convention des Nationsunies contre la torture, entrée en vigueur le 29 août 2003, la […]

13 octobre 2020

Silence, le Commandant Léonard Ngatse torture et exécute sommairement un citoyen à Brazzaville : l’OCDH réclame justice et sanctions exemplaires

Brazzaville, le 12 octobre 2020. L’Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH) est consterné par le meurtre du jeune homme Darlaine Tambika, à Brazzaville, République du Congo, le 24 août 2020. L’OCDH condamne cet acte ignoble avec la plus grande vigueur et réclame justice. Lire l’intégralité du communiqué ici https://www.ocdh-congobrazza.org/wp-content/uploads/2020/10/Torture-et-exécution-sommaire-à-Bifouiti-relecture-1.pdf

14 septembre 2020

Covid-19 : La société civile exige la suppression de la mesure de couvre-feu

Le maintien du Couvre-feu est non seulement contre-productif mais aussi une entorse aux libertés fondamentales. 6 mois consécutifs c’est trop! Il faut l’abolir ou le ramener entre minuit et 5 heures du matin

13 juillet 2020

Situation du Général Jean Marie Michel Mokoko : l’urgence de prévenir la perpétration d’un crime politique au Congo-Brazzaville

Brazzaville le 13 juillet 2020. Huit (8) jours après notre appel à évacuer le prisonnier politique, le Général Jean Marie Michel Mokoko pour des raisons sanitaires évidentes, les organisations de la société civile qui luttent pour la défense des Droits de l’Homme et la Démocratie au Congo Brazzaville expriment leur profond regret suite à l’intransigeance […]

06 juillet 2020

Les ONG exigent l’intervention de la communauté internationale pour une évacuation sanitaire du général Jean Marie Michel Mokoko

Brazzaville le 06 juillet 2020. Le général Jean Marie Michel MOKOKO, ancien chef d’Etat-major, très souffrant, est admis aux urgences de l’hôpital militaire de Brazzaville depuis le 29 juin dernier suite à une dégradation de son état de santé, débutée à la maison d’arrêt de Brazzaville où il est injustement écroué depuis 4 ans. Lire le contenu ici : Communiqué […]

13 juin 2020

Congo-Brazzaville : Non-respect du droit dans la détention de quatre jeunes activistes

Brazzaville-Paris-Lyon le 12 juin 2020. Trois associations de défense des droits humains congolaises et internationales – Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH), Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture France (ACAT-France) et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) – expriment leur profonde inquiétude quant à la non application, plus de deux […]