Congo-Brazzaville : Non-respect du droit dans la détention de quatre jeunes activistes

Brazzaville-Paris-Lyon le 12 juin 2020. Trois associations de défense des droits humains
congolaises et internationales – Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH),
Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture France (ACAT-France) et Agir Ensemble
pour les Droits de l’Homme (AEDH) – expriment leur profonde inquiétude quant à la non
application, plus de deux mois après sa publication, de l’ordonnance de remise en liberté
provisoire de quatre jeunes activistes congolais arbitrairement détenus dans la prison de
Brazzaville pour « atteinte à la sureté intérieure de l’Etat », une infraction régulièrement
brandie par la justice congolaise pour taire toute voix critique au régime au pouvoir à
Brazzaville.

Lire le contenu ici : CP OCDH-ACAT-AEDH 12 juin 2020

Image placeholder

OCDH

Organisation non gouvernementale dotée du statut d’observateur auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP)

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *