Covid-19 : Plaidoyer de la société civile pour la levée de la mesure du couvre-feu

Selon le gouvernement congolais, la maladie à coronavirus se propage à un rythme plutôt modéré. Le nombre de décès demeure faible. Le nombre de personnes guéries est plus important. Le gouvernement l’a indiqué dans le compte rendu d’une réunion de la Coordination nationale de gestion de la pandémie de Covid-19 le 4 septembre dernier. Par ailleurs, la France, dans une note verbale adressée le 28 août 2020 au gouvernement congolais, à travers son ambassade en République du Congo, estime que le Congo  « n’est pas classé dans les pays à haute circulation de Covid». Par conséquent,  « la France ne demande pas la production d’un test Covid négatif pour les voyageurs en provenance du Congo, entrant sur son territoire…».

Par ailleurs, la plateforme pense que le couvre-feu « devient plus une mesure d’opportunité plutôt qu’une réelle mesure contre la covid-19, conduisant volontairement à un affaiblissement durable des libertés individuelles et du tissu économique et social ». Faut-il ajouter que « Des suspicions sérieuses laissent croire que le couvre-feu semble prendre le schéma d’une stratégie gouvernementale de contenir la rue et les citoyens chez eux au regard des incertitudes qui planent sur le calendrier électoral de mars 2021 et de l’ampleur des dégâts économiques et sociaux ».

 Pour surmonter cette crise sanitaire, qui se transforme peu à peu en crise sociale et politique, la société civile congolaise suggère un schéma à quatre points : exemplarité, soutenir, responsabiliser et collaborer.

Télécharger la note de plaidoyer de la plateforme de la société civile congolaise pour la levée du couvre-feu.

Image placeholder

OCDH

Organisation non gouvernementale dotée du statut d’observateur auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP)

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *