Le procureur de  la république près  le Tribunal de Grande Instance  de Kinkala minimise  les   faits pour lesquels  monsieur Ludovic  BAKEKOLO est poursuivi

Madame  Lovely KOUSSISSA a été victime  de coups et blessures volontaires, traitements cruels et dégradants, menace de mort  de la part  de son concubin  Ludovic  BAKEKOLO dès suite  d’une crise de jalousie.

Signes de torture sur le corps

L’Observatoire Congolais des Droits de ‘Homme (OCDH)  s’indigne contre l’attitude  du procureur de la république près le Tribunal de Grande Instance de Kinkala, dans le département du Pool, qui affiche  depuis le début de cette affaire un penchant pour le coupable en l’occurrence monsieur Ludovic Bakekolo,  au lieu d’être du côté de la victime, Lovely KOUSSISSA, comme le veut la loi. Aussi l’OCDH s’engage-t-il à faire  des pieds et des mains pour que  le droit soit dit et que ce citoyen hors  la loi puisse mériter sa peine pour avoir maltraité une pauvre femme sans défense.

PDF Embedder requires a url attribute
Image placeholder

Germain Ayina

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.